Mon compte
Producteur de Spiruline française

La spiruline, mode d’emploi

Vous êtes convaincu(e)s – par ce que vous avez lu, par votre propre expérience ou par celle de relations – que la spiruline peut vous apporter un plus ? Mais vous hésitez, ne sachant ni quand ni combien ni comment la consommer (je vous rassure, nous vous fournissons un mode d’emploi avec la spiruline) ?

Quand consommer de la spiruline ?

Ça c’est relativement facile :

  • pour le « quand » dans l’année : mieux vaut la prendre dans un moment de « moins bien » que lorsque vous êtes au top de votre forme (sans spiruline) ;
    • spécial sportif(ve)s : en phase d’augmentation de volume ou en prépa à trois semaines d’un objectif ou en continu pour la récup … à vous de voir selon les effets ressentis
  • pour le « quand » dans la journée : l’idéal est en début de période d’activité, à savoir le matin pour celles et ceux qui ont une activité diurne, le soir pour celles et ceux qui ont une activité nocturne … quelle qu’elle soit 😉

Combien de spiruline dois-je / puis-je consommer ?

Là cela se corse un peu :

  • si vous avez une activité physique standard: une cuillère à café (3-4 g) par jour c’est l’idéal
  • si vous êtes peu mobile (accident, âge, handicap) : une demi cuillère à café (1,5-2 g) suffit
  • pour les enfants : ajuster la dose en fonction du gabarit ; si vous leur en donnez trop, triplez votre dose pour les supporter 😉
  • pour les sportifs: il n’y a pas de règle, la dose de confort comme d’effort peut varier de 1 cuillère à café à deux cuillères à soupe selon l’effet ressenti ou l’effet recherché, la période de l’année, la physiologie … N’hésitez pas à m’appeler pour que je vous explique comment trouver votre dose (ça fait un poil dealer hors contexte)

Comment consommer la spiruline ?

Cette fois, c’est à la fois facile et difficile :

  • pour le « comment » général (le facile) : sous forme de cure d’un mois, à renouveler lorsque le besoin s’en fait sentir ou en continu
  • pour le « comment » réellement « comment », alors là nous pouvons y passer un peu plus de temps

Concrètement, il y a 3 appréciations différentes concernant le goût de la spiruline :

  • ceux qui aiment vraiment et la mangent par gourmandise : OK, j’ai assez des doigts de mes deux mains pour les compter, mais il y en a
  • ceux que le goût laisse indifférents, majoritaires (pas à la maison : 2 sur 4)
  • ceux qui n’aiment vraiment pas le goût (à la maison : 2 sur 4 … c’est ballot, non ?)

Ce n’est pas très grave, il y a plein de façons de la prendre sans que le goût ne dérange :

  • en la gobant (la pratique chez nous) : vous dégainez la cuillère de spiruline dans une main, le jus de fruits / thé / café dans l’autre et paf paf, l’un après l’autre dans la bouche … la spiruline d’abord bien sûr 🙂 et en respirant par le nez (cela évite que le goût ne se développe) ; ça marche aussi avec 2 cuillères de compote, de yaourt …
  • en la mélangeant à un liquide: oui, oui, oui, nous vous disons toujours de ne pas le faire parce qu’elle ne se dissout pas ; cela étant, certains ont la technique : verser la cuillère dans le verre, faire tourner 2 fois la cuillère hop hop et avaler, reverser ensuite du liquide pour décrocher ce qu’il reste sur les bords
  • en la mélangeant avec une compote, un yaourt, des céréales, un smoothie, une cuillère de confiture, de miel …
  • si la spiruline ne vous gêne pas pour vous endormir, vous pouvez la prendre jusqu’au déjeuner, en l’utilisant comme condiment sur les légumes, les féculents, la salade … attention, saupoudrez-la au dernier moment dans votre assiette (ne la faites surtout pas cuire, nous avons tout fait pour en préserver la qualité … ce serait dommage de la massacrer 😉 )

Pour celles et ceux qui malgré tout n’y arrivent pas, nous n’avons pas d’autre forme à proposer pour les raisons suivantes :

  • les comprimés : vous avez déjà un peu compris pourquoi (voir l’onglet « la spiruline ») ; de plus, nous sommes agriculteurs et produisons donc un aliment, pas un médicament : vous voyez votre producteur de chou-fleur faire des comprimés au prétexte que le chou-fleur ce n’est pas bon (NB : nous aimons beaucoup le chou fleur, c’est juste un exemple 😉 ) ? Enfin, le surcoût pour vous (5 à 6 €) nous semble rédhibitoire.
  • la forme liquide : certains nous en parlent, ayant eu l’occasion d’utiliser des extraits de phycocyanine ; là nous vous posons juste une question : trouvez-vous judicieux de payer pour un mois l’équivalent de 5 cures, sachant que vous n’aurez qu’un extrait d’un tout qui est reconnu comme étant l’aliment le plus riche au monde (derrière le lait maternel) ?
  • les suppositoires : nan, je blague, ça n’existe pas … pour le moment 🙂 Cela étant, la spiruline irait plus directement sur son site d’absorption 😉

Télécharger le mode d’emploi